Reconstruction du Centre CV de Kibati détruit par la guerre en 2013

Réhabilitation du Centre d’accueil de Kibati

Le centre de Children’s Voice à Kibati est situé dans le territoire de Nyiragongo, à 18 km de la ville de Goma. Il a commencé en 2012 par un accueil de 350 enfants hors système scolaire dont des enfants de la rue que nous avons réinséré dans des familles.
Avant la guerre qui a opposé les FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo) et le M23, ces enfants bénéficiaient d’un rattrapage scolaire, d’un appui psychosocial, d’un espace pour enfants et de l’alphabétisation. Cette guerre avait commencé en novembre 2012 avec la prise de la ville de Goma par le M23. À son retrait un mois plus tard, le L’histoire du M23 sur Wikipédia s’était installé à Kibati. Les combats ont duré ici jusqu’en novembre 2013.

Pendant et après la guerre, tout a été détruit et pillé : murs de salles de classe, pupitres, tables, chaises, réservoir d’eau, livres, kits pédagogiques et certains matériels de construction qui étaient là. Les enfants s’étaient déplacés vers Goma, d’autres avaient pris la direction du Rwanda voisin.

Reconstruction du Centre CV de Kibati détruit par la guerre en 2013
État du centre en janvier 2014

Le territoire de Nyiragongo n’a pas d’eau. La population fait jusqu’à 15 km pour chercher de l’eau. Plusieurs fois ils recueillent l’eau sale sur la route quand il a plu. L’eau potable est denrée rare dans ce territoire (alors que c’est encore un problème à Goma).

 

L’appui des premiers donateurs

Reconstruction du Centre CV de Kibati détruit par la guerre en 2013
Travaux en mars 2014

Depuis février 2014, nous avons démarré un petit projet de réhabilitation de ce centre de Kibati. L’eau que nous utilisons pour construire vient du lac Kivu à Goma, à plus de 20 km. C’est la MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo) qui soutient ce projet en fournissant l’eau, presque deux fois par semaine. Parfois, le ciel a été clément et il a plu de temps en temps.

Nous avons lancé une campagne de don aux habitants de Goma dans une lettre distribuée (voir les modèles ci-dessous).

Parmi les bienfaiteurs déjà de ce projet figurent :

  1. L’AFJK qui a contribué avec 799 $us
  2. Honorable Kalinda, député national, a donné 200 $us
  3. Monsieur Thierry Kasongo Paluku, Directeur Général de Ets Scandinavia, 100 $us
  4. Monsieur Bernard Lathuillère avec 200 $us
  5. Honorable Moromoro, député national élu dans ce territoire a donné 10 sacs de ciment (150 $us)
  6. Monsieur Bosco Rwabukamba a donné un réservoir métallique d’environs 4 000 litres estimé à 710 $us
  7. Le contingent Sud Africaine de la MONUSCO a contribué en transportant des matériels de construction collectés à Goma et le transport de l’eau depuis le lac Kivu qui est a 20 km.

 

Au total, nous avons déjà reçu en nature et en espèces 4 410 USD. Ce qui nous a permis de démarrer les travaux comme le montrent les photos. Nous avons aussi des promesses et espérons qu’elles seront concrétisées d’ici peu.

Ecole d'urgence du Centre Kibati détruit depuis la dernière guerre en 2013
Soutien scolaire à Kibati

La localité de Kibati n’a qu’une seule petite école. Avec la Division des Affaires Sociales, nous avions identifié plus de 3500 enfants en dehors du système scolaire. Il a été noté que 80 % des enfants de la rue dans la ville de Goma viennent de Kibati et des villages avoisinants. D’autres enfants sont économiquement et sexuellement exploités. Les autorités de ce territoire avaient donné gratuitement à Children’s Voice un terrain comme contribution pour que notre association vienne en aide à cette jeunesse sans éducation ni encadrement.

Parmi les soucis de Children’s Voice, il y a l’éducation des filles étant donné que c’est la catégorie dont l’éducation est la plus faible. Quand les activités d’encadrement des enfants et jeunes avaient démarré en 2012 à Kibati, nous avons voulu avoir des femmes dans le recrutement des enseignants, ce qui pouvait encourager les filles. Malheureusement, Children’s Voice n’a pas pu trouver dans la contrée une femme éduquée et qualifiée. « Il est impossible de trouver une femme qui a terminé l’école secondaire, avait lancé un chef local, ajoutant : même pour les garçons, les frais scolaires sont aussi un frein dans l’éducation ».

Kibati ainsi que tout le territoire de Nyiragongo pourtant meurtri par des conflits armés de longue date ne reçoit pas assez d’assistance. Les organisations humanitaires quittent Goma pour aller intervenir à Rutshuru, territoire voisin, sans s’arrêter au territoire de Nyiragongo ni à Kibati. Espérons qu’à l’avenir l’attention sera portée sur lui car les défis y sont énormes, spécialement en éducation et encadrement de la jeunesse.

Appel aux habitants de Goma et à nos donateurs

Nous vous serions extrêmement reconnaissants de participer à la reconstruction en donnant ce que vous pourrez, soit : un sac de ciment, ou 5 sacs, 10 sacs, 20 sacs, 50 sacs ou plus ; des blocs de ciment, des fers à béton, des tôles, des clous, ou d’autres matériels de construction selon votre possibilité. Le comité de gestion vous informera de l’utilisation exacte de ce don.

 

Publié par

Christine Musaidizi

Christine est la présidente du Conseil d'administration de Children's Voice, l'ONG qu'elle a cofondée en 2002 et dirigée jusqu'en 2016.

Commentaire