Le Tribunal pour enfants et l'EGEE de Goma

Protection légale et justice pour enfants

Les interventions de Children’s Voice dans le domaine de la protection sociale et légale des enfants visent à promouvoir une justice saine et équitable pour tout enfant en conflit avec la loi (ECL).

Nous assurons de ce fait la médiation, l’appui aux assistants sociaux, l’intégration durable des enfants dans leurs communautés et leurs familles au sein desquelles nous contribuons à un environnement sain, sûr et protecteur pour les enfants. Children’s Voice a eu la confiance des agences de protection de l’enfant, des ONG et associations internationales, nationales et locales œuvrant au Nord-Kivu et des services publics de protection de l’enfant qui l’ont élu pour coordonner les activités de la Commission provinciale pour protection de l’enfant devenue, en 2009, Comité de suivi Justice pour enfants (CSJE), se spécialisant ainsi dans le secteur de la justice pour enfants.

Colloque Justice des enfants (01)
Colloque du 20/12/2012 et photo du président du tribunal pour enfants (en cliquant)

Cette plate-forme des intervenants sociaux et humanitaires et des services publics du secteur de la justice pour enfants, s’investit dans la protection légale et une justice équitable et accessible par tous les enfants.

Le CSJE fait également le monitoring des prisons, cachots et amigos pour s’assurer qu’il n’y a pas d’enfants. Le CSJE a beaucoup contribué à la libération, la protection et la réinsertion de plusieurs enfants en conflit avec la loi dont d’anciens enfants soldats. Avec les ressources de bord, quoique minimes et insuffisantes, grâce tout de même à l’appui technique de la section Protection de l’enfant de la MONUSCO (mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation du Congo, jadis MONUC), la plate-forme a assidûment œuvré pour l’amélioration de la justice pour mineurs en terme de qualité, d’équité et d’accessibilité.

C’est seulement à partir de juin 2011 que ce secteur bénéficie d’un financement du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) à travers le projet « UHAKI NA KINGO » (locution swahili qui signifie « droit et protection »). Mis en œuvre par un consortium de deux ONG (Children’s Voice et MIDEFEHOPS) avec la division des Affaires sociales, la division de la Justice ainsi que le Tribunal pour enfants de Goma, « UHAKI NA KINGO » est un projet d’appui à la protection légale et sociale des enfants en conflit avec la loi et/ou privés de liberté. Signalons que Children’s Voice assure la coordination de ce projet.

Des visites  de monitorage sont effectuées dans des lieux de détentions afin de s’assurer qu’il ne se trouve pas d’enfants détenus illégalement ou détenus dans des lieux carcéraux inappropriés pour leur âge.

Le reportage ci-dessous de Gloria Ramazani, reporter de VoicesofAfrica, explique parfaitement bien le grand progrès apporté en 2011 au Nord-Kivu par la création d’un tribunal spécial pour enfants et des structures spécialement aménagées pour eux appelées les EGEE pour Établissement de Garde et d’Éducation de l’État pour la protection de l’Enfant. Désormais, la durée légale maximum d’enfermement des enfants en conflit avec la loi enfermés dans les EGEE est de six mois, les parents sont systématiquement recherchés et associés au jugement de la conduite de leur enfant et un suivi est assuré à sa sortie par les travailleurs sociaux.

Un premier bilan

De juillet à décembre 2012, les résultats partiels suivants ont été atteints :

  •  279 dossiers ont été enrôlés et jugés à travers 126 audiences tenues ;
  • 580 enfants en conflit avec la loi ont été accueillis et pris en charge par des structures appropriées, parmi eux, 331 enfants ont été hébergés dans les centres d’accueil transitoire ;
  • 87 dossiers ont eu des décisions prononcées ;
  • 170 enfants ont été réunifiés avec leurs familles ;
  •  45 enquêtes sociales ont été réalisées ;
  •  30 visites ont été effectuées dans les cachots et amigos, dans les familles, au Tribunal de grande instance et au parquet de grande instance.

Journée internationale des enfants soldats

Concours de dessins le 12-12-2013
Concours de dessin à l’ occasion de la journée internationale des enfants soldats

En date du 12 février de chaque année, Children’s Voice en collaboration avec le Club d’enfants sans frontières (CESF) a l’habitude d’organiser des activités commémoratives de la journée internationale des enfants soldats. Durant ces deux dernières années, des concours de dessin, des activités culturelles et des émissions radio et télédiffusées ont marqué  cette célébration de triste mémoire car il est question de dénoncer ce phénomène odieux, constituant un crime.

CV donne a priori la parole aux anciens enfants soldats pour qu’ils soient acteurs de dénonciation des mauvais traitements dont ils ont été victimes, et de défense des droits de nombreux acteurs enfants exposés aux conflits armés.

À l’instar de cette journée, Children’s Voice organise  souvent des activités de sensibilisation sur des nombreux autres thèmes, dans le but de vulgariser la loi portant protection de l’enfant en RDC en conscientisant en particulier la jeunesse sur la lutte contre les actes de délinquance, la promotion des valeurs de paix et de citoyenneté responsable.

Publié par

Children's Voice

Children’s Voice est une ONG de protection de l’enfance créée en 2002 par des femmes de la société civile de Goma en réaction aux atrocités qui se multiplaient contre les enfants. Aujourd’hui, avec 60 collaborateurs et 30 bénévoles, l’équipe de CV vient en aide à des milliers d’enfants et de femmes victimes de la guerre et des conflits armés. Située à Goma, au Nord-Kivu, dans la région des Grands Lacs.

Commentaire