Militaires et policiers sensiblisés aux droits humains

Sensibilisation des militaires et policiers

Children’s Voice organise et appuie des activités de sensibilisation et de mobilisation des militaires et policiers pour un changement de comportement vis-à-vis du viol et des droits humains.

Depuis fin 2012, nous intervenons dans quatre provinces de l’est de la RDC : provinces Orientale, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema en proposant des formations des formateurs (TOT), des séances de sensibilisation, des forums de discussion thématiques, des séances de causeries des couples, etc. C’est une nouvelle stratégie d’implication et d’engagement au changement de comportement des éléments des FARDC (Forces Armées de la République) et PNC (Police Nationale Congolaise) sur les questions des droits humains et des violences sexuelles et basées sur le genre.

Formation des militaires et policiers à Lubero
Officiers des FARDC et PNC en formation à Lubero

Plusieurs accusations, dont un rapport de l’ONU, ont été portées contre des militaires et policiers pour des cas de viol sur des femmes à l’est de la République Démocratique du Congo. Children’s Voice a mené des actions dans son programme de sensibilisation et mobilisation et ainsi les a approchés et invités à s’investir au changement de comportement en vulgarisant les textes juridiques nationaux et internationaux à ce sujet.

Le plaidoyer pour l’implication des commandants des troupes a porté des fruits.

Bilan

Parmi les résultats des activités de novembre 2012 à juin 2013 :

Focus-groupe des militaires et des policiers sur les droits humains
Chef militaire restituant la formation à ses troupes à Shabunda
  • 180 militaires et policiers formés en TOT (training of trainers)
  • 60 forums de discussion des militaires et policiers avec 831 personnes dont 751 hommes et 80 femmes ;
  • 4 forums de discussion hétérogènes des militaires et policiers d’un côté, et des civils de l’autres côté avec 381 personnes : 50 hommes militaires et policiers et six policières, 206 hommes civils et 119 femmes civiles
  • 25 séances de causeries des couples des miliaires et policiers avec 375 couples ;
  • 47 plaidoyers auprès des autorités militaires et policières ;
  • 22 autorités militaires et policières qui se sont engagées et impliquées ;
  • 1830 exemplaires de la loi sur les violences sexuelles distribués.

Des chefs et des commandants des troupes font actuellement appel aux agents mobilisateurs pour sensibiliser leurs troupes le matin au rassemblement et de leur distribuer la loi sur les violences sexuelles.

Militaires et policiers sensiblisés aux droits humains
Militaires et policiers en formation aux droits humains à Shabunda

C’est dans le cadre du projet « Ushindi » (Vaincre les violences basées sur le genre), financé par l’USAID et exécuté par un consortium de sept ONG : Children’s Voice, Care, Save the Children, ABA, IMA, Heal Africa, Panzi Fondation et PPSSP. La tâche est encore longue mais vu l’acceptation du projet et l’implication des militaires et policiers, il est possible que le niveau de viol à l’est de la RDC soit réduit.

Publié par

Christine Musaidizi

Christine est la présidente du Conseil d'administration de Children's Voice, l'ONG qu'elle a cofondée en 2002 et dirigée jusqu'en 2016.

Commentaire