Projet USHINDI contre les VSBG en RDC

Vaincre les violences basées sur le genre à l’est de la RDC, zone à conflits, reste un défi majeur (VSBG). Certes, après plus de deux ans de mise en œuvre, le projet Ushindi a connu quelques succès, en ce sens notamment qu’il se dégage une nette amélioration de la situation des droits de la femme dans les neuf zones de santé d’intervention, du Nord-Kivu à la province Orientale, en passant par le Sud-Kivu et le Maniema.

Ushindi 1
Atelier de mobilisation Ushindi

Chargé d’appuyer le volet sensibilisation et mobilisation sociale du projet, Children’s Voice a renforcé les capacités et soutenu les efforts des communautés afin d’améliorer l’image et la place de la femme, et en général, les respects des droits humains et la parité entre hommes et femmes.

Moyennant des sensibilisations de masse, des forums de discussion, des focus groups, le plaidoyer et un programme radio consistant réalisé autour des huit radios partenaires, les membres des communautés ont été sensibilisés et mobilisés sur la prévention et la lutte contre les VBG. Pour l’année 3, en plus de ces activités devenue routinières, Children’s Voice a démarré un programme d’appui à la redynamisation des Clubs d’enfants et aux campagnes de sensibilisation et de mobilisation des militaires et policiers.

Ushindi2
Tableau stratégique des interventions de Children’s Voice dans le projet Ushindi

 

NOYAUX COMMUNAUTAIRES

Noyau1

Dans le cadre du projet Ushindi « Vaincre les violences basées sur le genre à l’est de la RD Congo », Children’s Voice a appuyé la mise en place et l‘animation d’un réseau de noyaux communautaires. Ce réseau a entre autres pour objectifs de :

  • Former, mobiliser et renforcer les capacités de la communauté en matières de prévention et de lutte contre les SBGV
  • Soutenir de bonnes coutumes et pratiques valorisant la femme
  • Plaider, sensibiliser les autorités locales pour obtenir leur implication dans la lutte en soutenant le réseau mis en place

Structures où siègent des membres représentants de toutes les couches et catégories sociales de la communauté locale : leaders communautaires et chefs coutumiers, enseignants, conseillers, officiers de police judiciaire, parajuristes, mobilisateurs sociaux, prestataires médicaux, leaders religieux, paysans, représentants d’associations locales et organisations à base communautaire, les noyaux communautaires couvrent chacun une aire de santé.

Dans leurs stratégies de couverture de tous les villages de l’aire de santé, les membres des noyaux définissent la thématique du mois à l’issue de leur noyau mensuel, se répartissent les axes en sous-noyaux, réalisent les activités qu’ils ont planifiées et rapportent. Deux registres (pour les présences, les comptes rendus et les données statistiques des activités) sont tenus par un petit comité généralement composé de 4 à 5 personnes sur les 25 membres qui composent chaque noyau.

Theatre populaire
Action de sensibilisation par le théâtre populaire à Kibutu

Les activités suivantes sont couramment réalisées dans des villages : focus groups, forums de discussion (forums des hommes, forums des femmes, forums mixtes), séances des couples de parents sur les compétences parentales (dites « parenting skills ») et sensibilisations publiques. Dans chaque noyau siègent un mobilisateur social (MOSO) et la Conseillère du centre de santé qui appuient le noyau dans la compilation des données et le monitorage au niveau de la « base Ushindi » (coordination de la zone) où un point focal MOSO centralise toutes les données des activités de plaidoyer, sensibilisation et mobilisation sociale. Le Point focal est l’animateur zonal principal du réseau de noyaux communautaires et du programme radio.

« PARENTING SKILLS » : renforcement des compétences parentales

Une approche efficace pour la prévention des violences domestiques et autres VBG en milieu familial. Children’s Voice organise des ateliers Ushindi avec des militaires en famille.

Atelier Ushindi
Atelier du programme Ushindi

Publié par

Children's Voice

Children’s Voice est une ONG de protection de l’enfance créée en 2002 par des femmes de la société civile de Goma en réaction aux atrocités qui se multiplaient contre les enfants. Aujourd’hui, avec 60 collaborateurs et 30 bénévoles, l’équipe de CV vient en aide à des milliers d’enfants et de femmes victimes de la guerre et des conflits armés. Située à Goma, au Nord-Kivu, dans la région des Grands Lacs.

Une réflexion au sujet de « Projet USHINDI contre les VSBG en RDC »

  1. Nous encourageons tout ce que vous faites dans la lutte contre les violences sexuelles. Notre organisation voudrait intervenir dans le volet psychosocial, beaucoup plus dans la réinsertion sociale pour la scolarisation des enfants vulnérables et issus des viols et la formation des femmes en métiers dans les zones de Ructhuru et Nyiragongo.

Commentaire