Sensiblisation publique

Cohabitation pacifique

Children’s Voice met à profit toutes les structures de participation qu’elle appuie au sein de la communauté, en renforçant leurs capacités et en les soutenant dans leurs efforts de résolution pacifique des conflits et de consolidation de la cohabitation pacifique entre membres de la communauté, entres différents groupes sociaux et entre communautés.  En prenant en compte les principes du « Do no harm », nous nous assurons que nos interventions répondent aux besoins réels des bénéficiaires en prévenant tout conflit qui pourrait en découler.

Sensiblisation des femmes au Maniema
Il faut encourager les prises de parole des femmes

À travers des focus groups, les noyaux communautaires décèlent les origines de conflits au sein de la communauté et font participer les différents acteurs locaux dans la recherche de solutions. Il s’en suit généralement des plaidoyers, des forums de discussion et des sensibilisations. Aux questions des violences basées sur le genre (violences économiques, physiques, psychologiques et sexuelles) sont associées des questions de leadership féminin, de  planification des naissances, de gouvernance et de démocratie (dans le cadre du sous-projet « Women’s leadership »). D’où l’intervention des noyaux dans la quasi-totalité des questions d’intérêt communautaire locale qui, généralement, tournent sur des situations de conflits, tantôt liées à l’héritage, tantôt à la terre, tantôt aux intérêts économiques, tantôt au mariage, etc. Le tout couronné par certaines pratiques sociales et culturelles néfastes qui ne font que générer des conflits. Ceci explique l’action des noyaux en amont : identification des sources de conflits et des origines des violations graves et pratiques nuisant aux droits humains, et en aval : résolution pacifique des conflits, plaidoyer et sensibilisation de la communauté. Soulignons que le noyau du chef-lieu de la zone de santé joue le rôle du comité de suivi des noyaux des aires de santé.

Dans ce comité de suivi siègent notamment :

  • L’Administrateur de territoire ou le Chef de poste (ou autre autorité administrative hiérarchiquement supérieure dans le milieu) ;
  • Le Chef de secteur et/ou de groupement ;
  •  Le commandant de la police ;
  • L’officier ou inspecteur de police judiciaire ;
  • Et 20 autres membres du noyau (toutes catégories sociales et castes professionnelles représentées).
Débat sur la masculinité positive
Focus groupe sur la masculinité positive

À la faveur de ce cadre, les autorités sont saisies de toutes les situations de conflits identifiées par les noyaux des aires de santé ainsi que de leurs recommandations. Au cas où la résolution d’un conflit dépasserait le coût politique du noyau qui l’a identifié, il est référé aux autorités compétentes en passant par le comité de suivi. Celui-ci appui donc les noyaux dans le règlement pacifique et/ou le référencement  des conflits auprès des juridictions compétentes.

D’eux-mêmes, les noyaux sont en train d’aménager des barza au sein de leurs villages, pour la tenue des réunions communautaires. C’est le cas à Mutwanga. Cette nouvelle dynamique concourt en premier lieu à favoriser la consolidation de la cohabitation pacifique au sein de la communauté car toutes les questions d’intérêt communautaire y sont traitées, débattues et réglées.

  • Les structures de participation des enfants contribuent à la sensibilisation des enfants et des jeunes sur l’éducation à la paix et à la citoyenneté, module qui fait partie des matières de formations que nous organisons au bénéfice des membres des Clubs d’enfants, des Clubs « Génération Nouvelle », du Club des enfants sans frontières, des comités scolaires, des parlements d’enfants et d’autres structures et associations d’enfants partenaires.
Théâtre populaire au Maniema
Théâtre populaire à Obokote au Maniema

Des mécanismes de dénonciation des violations des droits de l’enfant ont été mis en place et sont fonctionnels dans près de 132 écoles à travers l’est de la République. Des règlements d’ordre intérieur des écoles ont intégré des aspects de protection des enfants, de prévention et de répression des violences sexuelles et autres formes de violences basées sur le genre dont sont victimes les enfants en milieu scolaire.

Les structures sont constituées de manière à favoriser l’intégration de tous les groupes et de toutes les catégories sociales, et ce, loin de toutes formes de discriminations.

À travers des émissions radio, des théâtres populaires et des micros-baladeurs les enfants plaident et sensibilisent la communauté sur la cohabitation pacifique. Ces structures favorisent la croissance de la jeunesse dans un environnement sans préjugés et stéréotypes, facteurs prédisposant aux conflits.

Publié par

Children's Voice

Children’s Voice est une ONG de protection de l’enfance créée en 2002 par des femmes de la société civile de Goma en réaction aux atrocités qui se multiplaient contre les enfants. Aujourd’hui, avec 60 collaborateurs et 30 bénévoles, l’équipe de CV vient en aide à des milliers d’enfants et de femmes victimes de la guerre et des conflits armés. Située à Goma, au Nord-Kivu, dans la région des Grands Lacs.

Commentaire